Maison de santé Montpellier Hérault Occitanie
Maison de santé Toulouse Occitanie
Maison de santé Languedoc
Maison de santé Occitanie

Communiqué de presse suite au rapport Borloo

Date de l'actualité
02 mai 2018
Contenu

Paris, le 2 mai 2018 Le rapport Borloo « Vivre ensemble, vivre en grand pour une réconciliation nationale » remis au Premier Ministre demande d’augmenter les « Centres Santé » et les « Maison de Santé » pour s’attaquer aux inégalités de santé dans les quartiers politique de la ville. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette proposition. Depuis des années nos fédérations participent et œuvrent pour l’accès aux soins pour tous. Elles savent combien cela est indispensable, les inégalités de santés dans ces quartiers sont plus qu’une réalité. Indicateurs de santé défavorables, espérance de vie diminuée et pourtant une offre de soins et de prévention moindre Une double peine entrainant pour les habitants des renoncements aux soins. Forts de notre expérience et de notre implication quotidienne pour la santé des habitants des quartiers prioritaires de la Politique de la ville (QPV), nous souhaitons participer à l'élaboration concrète des dispositions nécessaires à l'augmentation des structures d'exercice collectif dans nos cités. L’occasion est donnée à nos fédérations de rappeler le travail effectué chaque jour par les professionnels de la santé et les gestionnaires de structures de soins au service des habitants de nos quartiers. Ils portent de nombreuses innovations construites pour améliorer la santé des populations notamment la médiation en santé, la coordination des parcours de santé, les pratiques avancées infirmières, la télémédecine, la promotion de la santé communautaire (co-élaboration avec les habitants et patients). Il est temps comme le souligne le rapport Borloo que les politiques publiques de la ville et de la santé accompagnent de manière plus efficace notre engagement pour l'accès aux soins de qualité pour tous, pour une offre de santé en phase avec les besoins des habitants de nos quartiers populaires. Ce combat a besoin de moyens humains, nous ne pouvons notamment que nous réjouir de la proposition de financer les postes de médiation médicale et de soutien au développement de nos structures. Il serait donc regrettable que les propositions contenues dans le plan Borloo soient déçues pour des raisons budgétaires notamment au moment où la logique de contractualisation financière impulsée par l’Etat à certaines collectivités risque d’aggraver la situation, la santé étant malheureusement un des premiers secteurs d’économies.

#FNCS : la Fédération Nationale des Centres de Santé

#FFMPS : la Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé

#QPV : quartiers politique de la ville