Maison de santé Languedoc
Maison de santé Occitanie
Maison de santé Toulouse Occitanie
Montpellier

COVID 19

Le mot du Président:

Chers amis, chers collègues, 

La période est à la solidarité et au pluriprofessionnel. Vous êtes de ceux qui font avancer les choses. L' entraide et l'adaptabilité sont importantes. Nous avons la chance d'avoir une ARS, AM, URPS et Conseils de l'ordre, élus et citoyens mobilisés.

A partir de l'expérience du quotidien, il n'est pas interdit de réfléchir aux stratégies à venir. L'exercice pluriprofessionnel coordonné est plus que jamais aujourd'hui un atout majeur pour répondre aux attentes des usagers et développer les solidarités entre les équipes et avec les professionnels de santé les plus isolés.
La FORMS-ETC est vos côtés et à votre service.

Sur les pages du site, n'hésitez pas à aller voir les remontées terrain mises à disposition par les équipes territoriales!

Merci à toutes et tous

Dr Michel DUTECH

--------------------------------------------------------------

Vous retrouverez sur le menu accès rapide à droite de cette page, les dernières actualités, ainsi que les documents réalisés par notre équipe FORMS et par les équipes pluriprofessionnelles de terrain, et les derniers textes légaux qui encadrent notre exercice durant cette période pandémique.

Nous sommes, professionnels de santé des soins primaires, mis à profit, n'oublions pas de nous protéger ! Retrouvez dans les rubriques vie quotidienne et organisation en équipe des éléments de réponses sur les équipements de protection individuelle et financières qui nous sont utiles !

Vous souhaitez être intégré à notre whatsapp COVID pour partager et échanger en temps réel (plus de 100 équipes connectées) envoyer nom, prénom, numéro de téléphone, et lieu d'exercice au 06 43 84 20 02 ou via contact@forms-etc.fr 

-------------------------------------------------------------

ACTU du 03 JUIN 2020

Le référentiel fonctionnel de télémédecine est publié

L'ANS vient de mettre en ligne le référentiel fonctionnel socle de télémédecine qui décrit les fonctionnalités attendues des logiciels de téléconsultation et de télé-expertise. Il est enrichi des contributions issues de la concertation.

Après trois mois de concertation, l'Agence du numérique en santé (ANS) vient de publier le référentiel fonctionnel de télémédecine. Enrichi des différentes contributions apportées, il décrit les fonctionnalités attendues des logiciels de téléconsultation et de télé-expertise. Il s'adresse à tout acteur souhaitant notamment en faire le développement ou l'acquisition.

L'ANS en profite pour rappeler que ce référentiel vise "exclusivement à définir les fonctionnalités clés d’un logiciel de télémédecine" (que ce soit pour la téléconsultation ou la télé-expertise). Elle rappelle également, au regard des différentes contributions reçues, ce qu'il n'est pas. Ainsi, le référentiel n'a pas vocation à :

  • cadrer le fonctionnement des terminaux informatiques pouvant servir à la réalisation d'un acte de télémédecine,
  • cadrer le fonctionnement et les modalités de contrôle des dispositifs médicaux connectés aux logiciels de télémédecine,
  • définir les fonctionnalités attendues d'un logiciel pouvant servir à réaliser de la télésurveillance, de la téléassistance ou du télésoin,
  • définir les leviers de développement des usages en télémédecine, notamment en termes de rémunération des professionnels.


Par ailleurs, l'ANS a choisi de clarifier le sens ainsi que la finalité des niveaux d'exigences attribués dans le référentiel. Pour le rendre "fonctionnel, intelligible et cohérent", poursuit-elle, le logiciel de télémédecine a été abordé comme un "outil complet et unique, permettant de réaliser un acte de télémédecine de bout en bout". Le référentiel formule par conséquent des exigences :

  • "doit", s'il s'agit d'un critère obligatoire pour l'éditeur de logiciel de télémédecine (réglementaire ou indispensable) ;
  • "devrait", s'il s'agit d'un critère recommandé pour l'éditeur de logiciel de télémédecine ("qui va de soi, facilite les usages par exemple, sans pour autant être obligatoire ou indispensable") ;
  • "peut", s'il s'agit d'un critère optionnel pour l'éditeur de logiciel de télémédecine (apporte un plus pour les utilisateurs).

De même, signale l'ANS, les niveaux d’exigibilité attribués aux blocs fonctionnels composant au départ le référentiel fonctionnel ont été retirés pour en simplifier la lecture.

Article Hospimédia du 29/05/2020